Annie LEJEUNE

COACH DE VIE – COACH PROFESSIONNEL


SURDOUE, HAUTS POTENTIELS, ATYPIQUE, HYPERSENSIBLE, VOTRE BILAN DE COMPETENCES SUR MESURE

LE BILAN DE COMPETENCES, ET SI VOUS BOOSTIEZ VOTRE CARRIERE !
FAITES UN BILAN DE COMPETENCES POUR

• Atteindre votre objectif,
• Dynamiser votre carrière,
• Mettre en valeur votre mode de fonctionnement atypique,
• Évoluer au sein de votre société,
• Préparer votre projet de reconversion professionnelle et de formation

 

QUELLES SONT LES SPECIFICITES DE NOTRE CENTRE BILAN DE COMPETENCES

Référencé DATADOCK

Vous sentez qu’il est temps de faire le point, de vous apprécier à votre juste valeur et de donner un nouveau souffle à votre carrière. Bref vous souhaitez faire un bilan de compétences : tous nos conseils pour vous lancer.

Envie de changer de voie, de valider un projet de création d’entreprise quand on est Surdoué, Atypique, Haut Potentiel Intellectuel ? Les raisons pour faire un bilan de compétences ne manquent pas. Qu’est-ce que c’est ? Est-ce fait pour vous ? A qui s’adresser ? Quelques conseils avant de vous lancer.

Être surdoué, atypique, haut potentiel intellectuel est une particularité source de grandes richesses mais également de détresse. L’âge adulte confirmant ce qui a été ressenti dans l’enfance, le talent et la « surdouance » ne disparaissent pas. Et les questions identitaires qui y sont liées non plus.

Voici quelques unes des réflexions de Monique de Kermadec, psychologue clinicienne s’intéressant au cas particulier de ces hommes et de ces femmes hors normes ; in Terrafemina, Marion Roucheux, 20110710, Adultes surdoués, chance ou fardeau ?
Et en même temps, voici les motivations à faire un Bilan de Compétences.

Le profil des adultes surdoués
Il regroupe beaucoup de traits en commun. La première chose que l’on remarque chez un adulte surdoué est son sentiment profond de différence par rapport aux autres. Cela vient entre autres d’une intensité latente dans son appréhension du quotidien. Tout chez lui est objet d’une acuité et d’une sensibilité poussées. Or le surdoué n’a généralement pas conscience des démarches de sa pensée qui lui permettent d’analyser et comprendre plus vite. Néanmoins il s’agit du trait de personnalité qui frappe le plus l’entourage de ces adultes très doués.

Une tendance forte à la dépression et à l’auto dépréciation
Ces personnes ont souvent renoncé à une part d’elles-mêmes face aux barrages qu’a soulevés leur différence. Elles sont rongées par celle-ci, et les difficultés d’intégration qui y sont liées. Par manque de valorisation de leurs capacités, elles ne croient plus en leur talent.

Les difficultés d’intégration rattachées au décalage d’avec les autres adultes
Les adultes très doués ne sont parfois pas plus heureux à l’âge adulte qu’ils ne l’ont été enfants, sauf si une passion est devenue le fil conducteur de leur vie. Il y a évidemment des adultes surdoués qui réussissent et ont su tirer profit de leur surdouance. Mais pour les autres, c’est une grande souffrance. La dépression et la déception que connaissent ces adultes surdoués viennent de l’impossibilité de se faire reconnaître eux-mêmes. Souvent depuis leur enfance, ils ont mis en place un jeu de faux-semblants (ou faux self) permanents afin de répondre à l’image que l’entourage souhaite avoir d’eux. Leur marginalité fait qu’ils n’ont pas encore trouvé leur chemin.

Un décalage de perception entre ce que l’adulte est et la façon dont il est perçu par son entourage personnel et professionnel
Un adulte surdoué est perçu soit comme quelqu’un de dérangeant soit comme quelqu’un à part, pour qui tout fonctionne et dont la réussite est une chose acquise. Ces personnes sont figées dans un mode de fonctionnement qu’on leur impose : ainsi si elles sont douées dans un domaine, que ce soit le piano ou les mathématiques, une pression consciente ou non de leur entourage va s’exercer afin qu’elles s’y consacrent. Les adultes surdoués souffrent de cette attente permanente qui pèse sur leurs épaules et à laquelle, plus que les autres, ils croient devoir répondre (cf. l’effet pygmalion négatif). Il y a ainsi des adultes qui essaient de cacher leur différence, de se fondre dans le paysage pour mieux s’intégrer. Or cela revient à s’effacer, à renier sa personnalité.

Les clés pour mieux vous connaître
La première chose est de faire un état des lieux personnel. Mais aussi, faire un état des lieux professionnels. L’un va avec l’autre. Dresser une liste de ce qui paraît être vos atouts. Il s’agit d’un exercice difficile. Vous avez tellement été habitué à mettre en avant uniquement ce que les autres ont valorisé en vous que vous vous sentez souvent incapable de mettre le doigt sur vos propres qualités.

L’intérêt de faire un Bilan de compétences sur mesure
De l’importance de faire cette mise à plat, de dresser un inventaire des aspects positifs et négatifs de qui vous êtes.
Le bilan de compétences va permettre de faire un point sur votre vie professionnelle, d’analyser vos aptitudes, vos motivations et vos priorités aussi bien personnelles que professionnelles. Il va aider à définir un projet professionnel cohérent, ou bien à valider un projet de formation. Il peut se faire à votre initiative ou être proposé par l’employeur.

Le bilan de compétences s’effectue au travers d’entretiens avec un spécialiste, d’interviews approfondies sur le déroulement de carrière. S’ajoutent également comme outils, des tests (si nécessaires) et des questionnaires afin d’élaborer votre profil professionnel. Un travail de synthèse de ces travaux permet par la suite de rechercher des solutions d’orientation. Cette dernière étape est essentielle pour l’élaboration du projet professionnel car elle décide des plans d’actions et d’un planning de mise en œuvre.

Le bilan de compétences peut s’effectuer en 24 heures, mais il peut aussi se dérouler sur une période de trois semaines à quatre mois.

En quelques mots

Annie LEJEUNE En savoir plus

Evènements